Les conseils d’un auteur auto-édité de Fantasy – Par Paul Blanchot

Aujourd’hui, j’accueille Paul Blanchot, un auteur auto-édité qui a déjà publié plusieurs romans sur Amazon. À l’occasion de la sortie de son dernier roman, Les Joyaux Elitiques, il partage dans cet article son parcours et ses conseils pour obtenir de la visibilité et faire connaître ses ouvrages. Bonne lecture !

Bonjour à tous,

Je me présente, je m’appelle Paul Blanchot, j’ai 36 ans, je suis marié, avec deux beaux enfants, et j’écris depuis très longtemps (mes dix ans au moins). Passionné de lecture, j’apprécie plus particulièrement la Fantasy, la Science-fiction et l’épouvante. Ma passion pour le métier d’écrivain vient de mes lectures de Stephen King : j’ai découvert grâce à sa notoriété mondiale, qu’il y avait quelqu’un derrière les livres que je dévorais !

Depuis quelques mois, j’ai enfin sauté le pas, et je me suis lancé dans l’autoédition. Voici un premier retour d’expérience, en espérant qu’il vous inspire et vous aide.

Les conseils d'un auteur auto-édité de Fantasy - Par Paul Blanchot dans Auto-édition : conseils et analyses chasseurs-desprits

Parcours dans l’autoédition

Je cherchais des éditeurs, à qui soumettre mes romans, et je découvre par hasard qu’Amazon permet aux auteurs de publier leurs écrits. Après quelques recherches, je me rends compte qu’il s’agit d’autoédition.

Je n’ai jamais fait, je ne connais pas, j’essaye !

Et là, immédiatement, on ne voit que des avantages :

  • C’est accessible à n’importe quel auteur, pour peu qu’il dispose d’un livre (écrit sous Word, pour mon cas),
  • En quelques minutes, on crée un compte et on peut soumettre son ouvrage,
  • Il faut juste un titre, une catégorie, un auteur. On a un logiciel qui fabrique la couverture (avec des images gratuites ou avec ses propres photos). Et il reste plus qu’à choisir un prix de vente,
  • Le livre paraît au bout de quelques heures, et on dispose d’un état des ventes, régulièrement mis à jour,

Voilà ! C’est fait… On est auto-édité !

Sauf qu’au bout de quelques jours, on n’a vendu aucun livre. Et là, ça commence (n’est-ce pas ?) à devenir plus difficile. Bref, il faut vite passer à la suite !

Pourquoi un lecteur va-t-il acheter votre livre ?

Ce qui suit n’est que pure spéculation d’écrivain, n’est-ce pas ? Imaginons ce que doit faire le lecteur « normal » pour acheter votre livre :

  1. Il faut qu’il trouve votre livre sur Amazon (au milieu de 10 millions de livres),
  2. Il faut que la couverture ou le titre l’interpelle, que le prix ne soit pas un frein (le nombre d’étoiles du livre peut jouer à cet endroit), et il va cliquer dessus,
  3. Il va lire le résumé de votre livre, qui doit lui donner envie de l’acheter,
  4. Il peut, aussi, aller voir les commentaires au sujet du livre, ou peut-être lire la page de l’auteur,
  5. Après tout ça, il achète… ou il zappe sur une autre page,

Démarche marketing

Que peut-on faire grâce au marketing, me direz-vous ? Eh bien, mettre toutes les chances de son côté !

Point numéro 1 : Etre vu, et trouvé, sur le site

  • Pour que le lecteur vous trouve, il faut être visible sur le site,
    • Votre livre apparaît dans les nouveautés, mais ça ne donne pas grand-chose,
    • Le mieux, ce sont les tops : Consultations, Ventes, Commentaires,
    • Pour y entrer, Amazon propose une opération de promotion : livre gratuit pendant cinq jours (pour les adhérents KDP), ce qui permet souvent de figurer dans le top des Gratuits,
    • Il peut y avoir aussi une promotion sur le prix, et on apparaît alors dans ces promotions,
    • Mais le mieux, c’est quand même que quelqu’un vous cherche directement,
      • Pour ça, il faut parler de votre livre, sur les blogs, les forums, les publications littéraires,
      • Créez aussi un blog, un compte Twitter et une page Facebook, et encouragez vos lecteurs à vous suivre. Ils achèteront ainsi peut-être vos prochains livres,
      • Vous pouvez aussi contacter des journaux, magazines, critiques,
      • 5 à 10 % de votre promotion portera ses fruits, il faut donc en faire beaucoup etc.

Point numéro 2 : Prix, titre et couverture

  • Le prix de votre livre :
    • Pour moi, le livre qui se vend le mieux est à 0,89 €, soit 0,99 dollars,
    • Soyons clair, il parait qu’au-dessus de 2,99 dollars, ce n’est même pas la peine !
    • Ah, non ! En fait, mes meilleurs ventes, ce sont les livres gratuits : entre 50 et 110 exemplaires gratuits achetés en cinq jours (ce qui serait génial s’ils étaient vendus pour de vrai, non ?),
    • La couverture de votre livre :
      • Je vous préviens, vous aller en refaire un paquet de couvertures, parce que vous aurez masqué une partie de l’image, le texte ne sera pas visible, la couleur mal assortie,…
      • Une image aguicheuse. Les fesses, les seins et les filles attirent bien en couverture (malheureusement !),
      • Un bon titre, accrocheur, inspiré, forçant à la réflexion ou original, vous aidera.
16-jours-a-vivre autoédition dans Auto-édition : conseils et analyses

Point numéro 3 : Un résumé percutant

  • Le résumé doit être parfaitement écrit, être inspiré lui aussi, amusant ou titillant la curiosité,
  • A bannir : les fautes d’orthographe, et tout ce qui pourrait desservir le livre,
  • Bref, à relire à plusieurs reprises, à tester différentes approches. Il faut se vendre, donner envie, c’est la seule fois où vous parlerez directement à votre lecteur (bref, c’est un des aspects que je déteste personnellement, parce que j’y arrive pas…)

Point numéro 4 : Commentaires et page Auteur

  • Les commentaires au sujet de votre livre :
    • Soyons honnêtes, vous pouvez créer des profils et écrire les commentaires,
    • Mais, notre rêve à tous étant de devenir écrivain, l’une des premières récompenses à être écrivain, c’est d’avoir des lecteurs qui aiment votre livre et vous l’écrive,
    • Si votre livre est bon, les gens vous le diront ; s’il est mauvais, ils vous le diront aussi,
    • Vous pouvez aussi demander à des amis de lire votre roman, et d’écrire alors un commentaire. Pareil, tout l’intérêt est que leur témoignage soit authentique !
    • La page de l’auteur :
      • Soyez vous-même : spirituel, humoristique, littéraire ou passionné,
      • Présentez-vous, présentez votre passion d’écrivain, présentez vos livres,
      • Rattachez chaque nouveau livre à votre page,

Les Joyeux Elitiques

Après, j’ai envie de dire que le reste ne vous appartient pas.

les-joyaux-elitiques-187x300 ebook

Je finis ce post en endossant mon costume de commercial, pour une petite promo perso :

« Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, merci de m’avoir lu jusqu’ici. J’espère que cela vous a intéressé et vous sera profitable.

Sachez que je viens de publier mon cinquième roman. C’est un récit de Fantasy incroyable, qui s’intitule « Les joyaux Elitiques ». Et il n’est pas impossible que, du jour au lendemain, il devienne l’un des meilleurs livres que vous ayez jamais lus.

Il y a dans ces pages  de l’action, de la magie, de l’aventure et des quêtes, des batailles mémorables et des ennemis innommables, des armes magiques et des objets enchantés. C’est un moment de pur plaisir ! On y retrouve tous les standards de la Fantasy, tels qu’on l’aime, et c’est en même temps, selon moi, un bel hommage rendu à J.R.R. Tolkien, qui a inspiré tous les écrivains de ce genre.

Ah j’oubliais… si je vous en parle aussi effrontément, c’est que le roman « Les joyaux Elitiques » est GRATUIT sur Amazon du 13 au 17 novembre. C’est l’occasion d’en profiter, n’est-ce pas ?

J’attends avec beaucoup d’impatience vos critiques et commentaires ! »

Auteur : Paul Blanchot

Mots-clefs :, , , , , , ,

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

2 Réponses à “Les conseils d’un auteur auto-édité de Fantasy – Par Paul Blanchot”

  1. marine
    5 décembre 2013 à 23 h 39 min #

    Bonjour,
    Je ne sais pas où mettre mon post sans vous importuner. Je suis comme vous une fan de science fiction. J’ai découvert récemment un projet qui me tient sur my major compagny : le financement du livre « Providence » de Denis Lereffait. Je connais cet écrivain via ses ouvrage dans un tout autre registre , l’aventure sur fond historique. J’ai appris il y a peu qu’il se lançait dans le financement de son ouvrage de science fiction cette fois-ci. J’essaie par ce message de communiquer mon envie de lire cette ouvrage et pour cela il faut le financer. J’espère que vous viendrez l’aider via my major compagny. Comme vous cet auteur donne des conseils d’édition et de techniques d’ecriture sur sa page Facebook que je suis activement « Lereffait Ecrivain » .

  2. Florent
    6 mai 2017 à 19 h 32 min #

    Bonjour,

    j’ai écrit un roman d’heroic fantasy dont l’intrigue se déroule dans une antiquité imaginaire. Je l’ai fait lire à une vingtaine de personnes, et les retours sont extrêmement positifs. J’ai également un ami artiste qui est en train de réaliser une couverture et un quatrième de couverture accrocheurs. Il me manque un dernier regard extérieur avant de l’éditer (en version électronique tout d’abord), et je cherche donc à trouver un correcteur sérieux.
    Sauriez-vous où pourrais-je me renseigner ?

    Merci pour votre aide.

    Florent

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus