Les commentaires Amazon valent-ils quelque chose ?

N’importe quel auteur ayant des livres en vente sur Amazon vous le dira : les commentaires clients sont très importants, indispensables à la réussite commerciale d’un livre.

Si les deux premiers commentaires que reçoit un livre sont mauvais, les chances de succès de celui-ci sont quasi-nulles. Fin de l’aventure. En revanche, des commentaires positifs peuvent créer une dynamique de vente en faveur du livre (même si obtenir quelques commentaires positifs n’est pas forcément suffisant pour avoir des ventes sur le long terme).

J’étais en train de rédiger cet article lorsque j’apprends qu’Amazon attaque en justice des utilisateurs de son site pour « faux commentaires », preuve de l’importance de ces derniers. Mais je ne parle pas ici des faux commentaires. Je veux m’exprimer sur les commentaires en eux-mêmes et sur le système mis en place par Amazon (et par tant d’autres) de notations et d’avis des clients.

Des commentaires bien peu pertinents

En lisant les commentaires donnés aux livres, autoédités ou pas, je demeure parfois stupéfait par leur vacuité voire leur bêtise et leur décalage par rapport au livre. Je me suis même parfois demandé : « ai-je vraiment lu le même livre ? ». Par ailleurs, qui n’a jamais vu des commentaires surréalistes (positifs ou négatifs), truffés de fautes, parlant à peine du livre ? (et lorsqu’on reçoit un tel commentaire, on se dit que c’était bien la peine de publier son livre en autoédition sur Amazon…).

Commentaire Madame Bovary

Commentaire d’un internaute sur Madame Bovary, à moins que ce ne soit une blague…

Commentaire L'Etranger

Commentaire sur l’Étranger ou comment passer complètement à côté d’une œuvre

Cela me fait d’ailleurs grandement relativiser les commentaires positifs qu’ont reçus mes livres, notamment Eden. En effet, je constate que certains livres, que j’ai trouvés particulièrement mauvais, ont des notes moyennes de 4,5/5. À l’inverse, de bons livres, voire des chefs-d’œuvre de la littérature, ont des notes assez moyennes (regardez par exemple les notes et commentaires des livres écrits par Flaubert ou Modiano en comparaison de ceux de Musso et Lévy).

De bons livres, voire des chefs-d’oeuvre de la littérature, ont des notes assez moyennes

De plus, beaucoup de commentaires ne sont pas intéressants et n’apportent pas grand-chose (« j’ai adoré ce livre, super histoire », « Excellent livre, la fin m’a déçu mais le début est bien » bla bla bla bla). C’est pourquoi je regarde assez rarement les commentaires 1 et 5 étoiles, trop stéréotypés et souvent laconiques. Je me concentre sur les commentaires 2 et 3 étoiles, généralement nuancés et mieux argumentés.  

L’avènement du lecteur/consommateur

Mais mon raisonnement de lecteur n’est pas celui de l’auteur. En effet, ce dernier préfère-t-il avoir un commentaire 5 étoiles du type : « Super livre, j’espères qui aura une suite!! » (j’exagère à peine) ou un commentaire 3 étoiles argumenté, pointant les forces et les faiblesses de l’histoire et du style, un vrai retour de lecteur en somme, et qui l’aidera à progresser ? La réponse est hélas évidente : un auteur préfère avoir des commentaires nombreux avec une note élevée, il en va de la survie de son livre dans la jungle amazonienne, c’est le vice du système. Seuls les commentaires 4 ou 5 étoiles comptent vraiment, surtout les dix, quinze premiers d’entre eux, puisqu’un livre noté en-dessous de 4/5 a peu de chances de rencontrer du succès. Et plus le commentaire est court, avec un message percutant comme : « Super livre », « j’ai adoré », mieux c’est : qui lit les commentaires longs ?

Speech day

Photo de Wellington College (CC-BY-NC)

un auteur préfère avoir des commentaires nombreux avec une note élevée, il en va de la survie de son livre dans la jungle amazonienne

On peut être tenté d’en conclure que les commentaires Amazon n’ont aucune valeur, puisqu’ils ne sont pas sérieux et sans intérêt. Pire, le système des commentaires est profondément injuste puisqu’il y a une prime à la bêtise et aux commentaires-publicité : « j’ai adoré », « trop nul » qui attirent l’œil et donnent tout de suite le ton. Le lecteur/consommateur peut descendre Flaubert et porter aux nues E.L James. Caché derrière son écran d’ordinateur ou de smartphone et derrière un pseudo (le courage a ses limites), il exerce son pouvoir crânement.

On peut rétorquer qu’Amazon donne la possibilité de juger si les commentaires sont utiles et bloque les faux commentaires (et maintenant intente des actions en justice) mais cela est bien peu et ne suffit pas à rendre le système meilleur en soi.

La liberté d’expression au détriment de la qualité

Progrès de notre époque ou inquiétante dérive : on peut désormais tout noter et donner son avis sur tout : films, restaurants, livres, produits ménagers, hôtels… La possibilité donnée par Internet de pouvoir donner son avis, de noter, est une preuve manifeste de démocratie et de liberté, ce qui est bien sûr positif. Mais évidemment, cela ne fait pas de nous des critiques littéraires ou des experts en gastronomie. Beaucoup semblent pourtant l’oublier. J’aime par exemple beaucoup le site Allociné qui affiche les critiques presse et les critiques spectateurs et les mets sur le même plan.

Internet a rendu ce système de notations possible et on n’imagine pas un retour en arrière possible sans l’assimiler à une atteinte à nos droits et à notre liberté d’expression. Noter et commenter, voire critiquer, dans le sens noble du terme, n’est pas mal en soi, c’est un exercice très intéressant. Moi-même dans ma newsletter, je fais partager à mes abonnés une dernière lecture, note et commentaire à l’appui.

TOP100 22092014

Le Top 100 d’Amazon

Mais à l’ère du lecteur/consommateur et d’Internet sans filtre où la parole est donnée à tous, et donc à n’importe qui, on lit et entend beaucoup de choses, et surtout n’importe quoi. C’est l’un des visages de la démocratie et de la liberté d’expression. Les commentaires Amazon en sont un reflet parfait. On est libre de dire ce qu’on veut. On dit ainsi beaucoup de choses inutiles, beaucoup de bêtises, des horreurs parfois mais il y a aussi des propos intéressants, quelques pépites. Comme dans le débat public d’une démocratie. Mais cela n’est pas l’assurance que le peuple ou les lecteurs/consommateurs prendront les meilleures décisions et rendront un avis juste et éclairé. Entendre les bêtises des autres est d’une certaine manière le prix à payer pour pouvoir s’exprimer. 

Entendre les bêtises des autres est d’une certaine manière le prix à payer pour pouvoir s’exprimer.

Que faire ? Être philosophe et prendre beaucoup de recul avec ces systèmes de notations et commentaires. Je ne vois que cela. Les commentaires Amazon ne valent pas grand-chose mais enlever la possibilité aux lecteurs/consommateurs de noter et commenter les livres n’aurait pas de sens et serait injuste. Je vous invite à méditer cette phrase de Dick Tuck, homme politique américain de la seconde moitié du XXième siècle, qui après une défaite à une élection, déclara : « The people have spoken, the bastards. » (Le peuple a parlé, les enfoirés).

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , ,

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

7 Réponses à “Les commentaires Amazon valent-ils quelque chose ?”

  1. Guy Morant
    22 octobre 2015 à 17 h 48 min #

    Bonjour Thibault,

    La question des commentaires ne se limite pas à la tension irrémédiable entre l’exigence de démocratie (« J’ai le droit de m’exprimer. ») et l’exigence de qualité. Les commentaires se sont généralisés suite à l’invention du « Web 2.0 », dont le principe n’était pas dépourvu de cynisme : abolir toute hiérarchie de la connaissance, de l’art et de la compétence technique pour permettre à n’importe qui, à la fois de créer du « contenu » et de le commenter. Agoravox, par exemple, était représentatif de cette tendance : le simple citoyen pouvait (et peut encore), sans aucune barrière, s’improviser journaliste, mais il devait accepter en contrepartie que les commentaires, dont une quantité impressionnante de trolls, soient mis au même niveau que les articles. De tels sites n’avaient pas pour ambition de produire un contenu de qualité, mais de gérer des flux de données que facilitaient la liberté d’écrire et de commenter.

    Depuis, le commentaire s’est généralisé, devenant au mieux un indicateur de valeur, au pire un défouloir. Les sites concernés ne s’intéressent pas au sens des commentaires, mais à leur moyenne, comme en témoigne par exemple le classement des films sur Allociné, avec une infographie permettant de juger en un clin d’œil de la réception d’un film. J’ai d’ailleurs souvent remarqué que les commentaires Amazon sur le même film étaient plus élogieux et moins intéressants.

    Les commentaires de livres auto-édités se différencient de ceux des films, dans la mesure où à la fois ils décident du destin du livre et constituent pour l’auteur l’un des seuls retours qu’il obtiendra jamais. Leur valeur est très variable, mais ils me paraissent pourtant indispensables, car ils représentent la réaction spontanée d’un lecteur face au livre. Cette réaction est parfois injuste, rarement argumentée. Elle contient une vérité, certes individuelle, mais précieuse. La plupart du temps, l’objectif du lecteur n’est pas de fournir une critique argumentée, mais de réagir à chaud sur sa lecture. Son commentaire nous en apprend autant sur lui que sur le livre.

    • thibaultdelavaud
      24 octobre 2015 à 16 h 23 min #

      Je suis d’accord mais je dirai que le drame est précisément là : on en apprend, non pas autant à mon sens, mais davantage sur le commentateur que sur le livre en lui-même qui s’efface devant les egos des lecteurs/commentateurs.

  2. Chris Simon
    22 octobre 2015 à 23 h 45 min #

    Le commentaire sur les livres est la possibilité effectivement du partage de lecture entre lecteurs. En quelques minutes, il peut partager sa lecture en écrivant s’il l’a aimée et la recommande ou pas. Ce système ouvert a quelques reverts, mais comme Guy, je pense que c’est un progrès et un outil qui remet le lecteur au centre du livre.

    • thibaultdelavaud
      24 octobre 2015 à 16 h 28 min #

      Il est vrai que pour les auteurs autoédités, les notes et commentaires sont un outil puissant pour promouvoir leur livre et avoir des retours clients. Ils sont même mis sur le même plan que les livres édités traditionnellement. Mais cela contraint selon moi l’auteur à davantage espérer un commentaire 5 étoiles du type : »super livre ! » qu’un commentaire 3 étoiles bien écrit et argumenté, ce qui est dommage.

  3. TheSFReader
    28 octobre 2015 à 14 h 46 min #

    Aucun parallèle à faire avec l’auto-édition n’est-ce pas ? ;P

    « Les commentaires Amazon ne valent pas grand-chose mais enlever la possibilité aux lecteurs/consommateurs de noter et commenter les livres n’aurait pas de sens et serait injuste.  »

    –>

    « Les livres auto-édités chez Amazon ne valent pas grand-chose mais enlever la possibilité aux auteurs de publier eux même les livres n’aurait pas de sens et serait injuste.  »

    Moi même assez partisan de l’auto-édition, je lis dans ce billet (très intéressant par ailleurs) un certain mépris pour les lecteurs/commentateurs que ne renieraient pas les auteurs « établis » vis à vis des auto-édités… Une erreur d’interprétation ?

  4. thibaultdelavaud
    31 octobre 2015 à 12 h 23 min #

    Le parallèle est intéressant, je dois confesser que j’y avais évidemment pensé mais le déclencheur a été vraiment les commentaires Amazon. Concernant le « mépris », le mot est trop fort, je parlerai de lassitude/fatigue à l’égard des lecteurs/commentateurs. D’ailleurs, je ne m’exclus pas, je suis moi-même un lecteur/commentateur, j’essaye de faire différent et mieux dans mes commentaires mais suis-je au-dessus du lot ? J’essaye de l’être, aux autres de juger…

  5. Nathalie Bagadey
    9 novembre 2015 à 15 h 58 min #

    Je pense aussi que les commentaires peuvent être laissés un peu trop à la va-vite et sans réel contenu informatif parfois.

    Mais je crois que l’auteur peut tout de même amener ses lecteurs à commenter, déjà en l’indiquant dans le livre (ce que je fais systématiquement à la fin de mes livres : je sollicite mes lecteurs pour qu’ils laissent un commentaire) et en expliquant que les utilisateurs d’Amazon ont besoin de savoir ce que les précédents lecteurs ont aimé ou pas dans ce livre. Et dans l’ensemble j’ai des critiques sur Amazon qui sont très constructives.

    Par contre, bien sûr que je fais des bonds de joie lorsque ce sont des commentaires 4 ou 5 étoiles. ♥ Je suis humaine après tout. ;)

    (lol, du coup, je viens d’aller vérifier et j’en ai vu un nouveau que je n’avais pas vu, ce qui fait super plaisir. 38, yeah !! ;) )

Répondre à Guy Morant

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus